Posté le 12 janvier 2018 par Richard

ken-cycliste-photo-roger-lespour-(clp)-photo-roger-lespour-1515702061Mardi, la municipalité a rendu hommage à Ken Robinson en invitant ses amis et sa famille anglaise. Ken Robinson est décédé en fin d’année à 63 ans des suites d’un virus foudroyant alors qu’il pratiquait une de ses activités favorites, le trek, laissant dans la solitude sa femme Suzanne, sa famille et ses amis. Ken était un grand sportif. Il était licencié au Vélo sport joncynois depuis 2010 et pratiquait les courses cyclistes sur route, les courses VTT, la plongée, les courses à pied jusqu’aux marathons. Il aimait la montagne et les treks.De nombreux licenciés étaient présent lors de cet hommage .

Du gîte à l’atelier en passant par le musée. C’est d’ailleurs au Népal qu’il était parti pour un parcours de trois semaines dans la montagne avec sa femme, non moins sportive, et des amis quand il a été foudroyé par un virus en quelques jours. Suzanne et Ken, un couple d’Anglais, sont venus régulièrement en France visiter chaque région pour trouver celle où ils passeraient leur retraite. Leur choix s’est arrêté en Bourgogne et plus précisément à Saint-Gengoux pour ses commerces, ses commodités et ses habitants. C’est en 2008 qu’ils s’y installent. À partir de locaux vétustes, Ken crée un logement, un gîte et un atelier de peinture sur céramique et de pyrogravure où Suzanne accueille adultes et enfants. En 2014, sa femme Suzanne est élue au conseil municipal. Très actifs dans la vie associative, le couple crée le musée du patrimoine qui reçoit des expositions temporaires.

On ne peut pas parler de Ken sans parler de Suzanne. Ils formaient un couple fusionnel, très bien intégré. Elle parlait bien français et lui l’apprenait. Ken, comme sa femme, respirait la joie de vivre et la gentillesse et était toujours prêt à rendre service. Sa disparition va laisser un grand vide dans le village.

Roger Lespour (CLP)

Posté dans NEWS | Commentaires (0)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.